Joli liberty

Petit détour chez Fifi Jolipois qui se transforme en pillage de la boutique… Parmi les merveilles ramenées, un biais liberty que je suis empressée de transformer en collier avec une grosse breloque noeud couleur bronze.

Lancée comme j’étais je lui ai fait un petit compagnon, sous la forme d’un bracelet trois rangs avec, pour le détail, une petite rose sur le brin du milieu.

Je crois que je ne me lasserai jamais du liberty !

Publicités

La vie en rose

Samedi nous partons en Vendée assister à un mariage dans la famille de Mr Poulet. Nous participons à un pot commun mais je n’ai pas pu m’empêcher de créer quelques surprises -essentiellement pour la mariée- pour fêter ce joli jour !

Une bague cabochon et un bracelet en liberty aux coloris assortis accompagneront nos voeux de bonheur dans une boîte romantique !

Visiblement je suis d’humeur au rose en ce moment la preuve encore avec ce headband réalisé pour fêter l’ouverture de la saison culturelle de la ville pour laquelle je travaille et dont le thème est cette année « Avec plaisir ! », illustré par du rose !

2 cordons de cuir rose, une chaîne argentée et un élastique coupé suffisent pour réaliser ce headband minute !

Une tradition angevine : le pâté aux prunes

En Anjou (d’où je suis originaire) on a plein de chouettes trucs: la douceur angevine, le quart d’heure angevin… et du coté des gourmandises le pâté aux prunes. Que les végétariennes soient rassurées, il n’y a pas la moindre trace de viande dans ce paté puisque lorsque nous parlons de pâté aux prunes il s’agit en fait d’un… gâteau ! On le déguste généralement en septembre, saison des reines-claudes.

La recette très simple de cette spécialité fameuse:

-2 pâtes brisées

-1 kg de reines-claudes

-1 oeuf

-du sucre

et c’est tout !

Placer la première pâte au fond d’un moule à tarte. La recouvrir des reines-claudes non dénoyautées (eh oui cracher les noyaux fait aussi partie de la tradition !). Saupoudrer plus ou moins de sucre (cela dépend si vous appréciez l’acidité des prunes). Recouvrir de la deuxième pâte brisée en scellant bien les deux pâtes ensembles sur les bords. Faire un cheminée au centre de la pâte du dessus. Badigeonner avec l’oeuf . Enfourner pour environ 45/50 min à 180° degrés.

Avertissement: pour éviter de passer ensuite des heures à nettoyer votre four, déposez le gâteau sur une plaque recouverte de papier aluminium ou cuisson (eh oui le jus des prunes gicle et ça colle sévère !).

Bon appétit !

Et pour la blague je vous invite à consulter ce site, car pour certains le pâté aux prunes c’est du sérieux !

 

Le retour du fil de fer

Comme j’ai refait mes stocks, j’ai plusieurs réalisations en fil de fer à vous présenter aujourd’hui !

          

Trois bagues très fines, deux à coeur et une à noeud (ma préférée !).

Deux paires de boucles d’oreilles « arabesques », l’une avec des perles violines, la seconde avec des perles jaunes (pas évident d’obtenir un résultat symétrique sans matériel spécifique!).

Et pour finir une dernière paire de boucle d’oreilles réalisée avec la technique de wire dite du « petit pois » (!):

Cabochons, créoles et cie

Encore et toujours des boucles d’oreilles !

Des cabochons bleu et vert pour rêver

Des créoles avec leurs trio de perles assorties pour se parer

De grandes boucles d’oreilles colorées et géométriques pour ne pas faire les choses à moitié !