En attendant Noël…

La semaine dernière les sapins de Noël du Bon Marché, tous plus beaux les uns que les autres, ont provoqué en moi un sacré dilemme: quel univers choisir ? Le traditionnel rouge et or, l’épuré tout en blanc, le gourmand, le naturel en brindilles et recup… ? Comme je suis bien incapable de choisir, j’ai commencé à préparer des décorations de Noël dans des tons très différents.

Féérique avec une spirale de pampilles

Contemporain et coloré avec des origamis et du carton recouvert de masking tape

Bien dotée !

Au salon créations et savoir-faire qui se tenait du 16 au 20 novembre, porte de Versailles j’ai fait plein de jolies trouvailles, et je tenais à vous parler plus particulièrement des Dot’s.

Les dot’s ce sont de petits cabochons en plastique autocollants qui vous évitent d’avoir à manipuler de la résine pour donner ce rendu si particulier aux bijoux. Il en existe de plusieurs tailles et de plusieurs formes. Pour ma part j’ai testé le kit boucle d’oreilles ovales et une planche de 12 dot’s ovales de 4cmx3cm.

Alors le kit création de boucles d’oreilles comprend la notice d’utilisation, 4 cabochons ovales 2.5cmx1.5cm, 2 bélières et 2 attaches. Le fonctionnement est très simple: il suffit de choisir une image, d’appliquer un dot par dessus, puis de découper ce qui dépasse. Ensuite on colle la deuxième dot sur l’envers de la première, et on fixe avec les attaches prévues. Mon choix s’était porté sur une reproduction des Nymphéas, de Monet, à laquelle j’ai ajouté au verso des extraits d’un poème. Voilà le résultat:

Personnellement j’adore ce genre d’effet, mais j’ajouterai quand même un petit bémol concernant l’utilisation des bélières, indispensable au montage des boucles d’oreilles. Il est précisé dans la notice de pré-trouer la dot afin d’y enfoncer la bélière. Bon en fait la dot ne se laisse pas facilement percer, et la bélière est un peu trop souple et à tendance à se tordre, donc le montage n’a pas été des plus évidents.

Par contre avec la planche de dot, j’ai pu facilement créer deux broches, à partir de motifs trouvés sur internet: une branche de cerisier et une reproduction d’un Mondrian ovale. L’application de ma dot, la découpe, le vernissage du papier pour plus de solidité et l’application d’un support à broche a dû demander une dizaine de minutes en tout. Et voilà le résultat:

Les oiseaux

Je me suis aperçue que mes dernières réalisations avaient un thème récurrent: il semblerait que je sois fascinée par les oiseaux en ce moment ! La preuve par 4:

Et la dernière qui combine mon autre obsession: les mobiles !

Magic plastic

Le week-end dernier nous étions donc à Tours et Nicole, la maman de Mr Poulet, a  exhumé pour moi quelques trésors de sa carrière d’instit, dont des feuilles de plastic dingue. Kézako? Il s’agit de feuilles de plastique très souples sur lesquelles on colorie aux crayons de couleurs, ou autres, le dessin de son choix. Ensuite on découpe selon la forme souhaitée avant de mettre au four pour 5-6 minutes. Après moults rétractions sous la chaleur du four, le motif redevient plat. Sous l’effet de la chaleur il a rétrécit et épaissit et est maintenant complètement rigide.

Ayant envie de broches je me suis dit que le plastic dingue serait tout à fait adapté pour en faire une à ma convenance. J’ai donc fait deux essais. Pour le 1er j’ai passé la feuille de plastic dingue dans l’imprimante à jet d’encre comme j’ai lu qu’il était possible de le faire, afin d’obtenir une broche au motif art déco.

Le dessin de base

Le résultat après cuisson

On est d’accord, ce n’est pas génial, la couleur a coulé, les traits ne sont pas très fins. Alors peut-être n’ai-je pas paramétré l’imprimante correctement, après coup j’ai lu qu’il fallait sélectionner « papier transparent » pour éviter ce résultat.

Pour le deuxième essai j’ai choisi de m’inspirer de l’oeuvre de Mondrian, en me cantonnant cette fois à l’utilisation de crayons de couleurs et de pastels. Et cette fois le résultat me convient tout à fait, parfait pour illuminer un gilet noir!

Boucle temporelle

Le week-end dernier nous étions à Tours chez les parents de Mr Poulet, et j’en ai profité pour faire le tour des magasins de loisirs créatifs. Avec les perles trouvées j’ai pu réaliser ce modèle de boucles d’oreilles dont j’avais envie depuis un moment.