Maman les p’tits bateaux

Et une naissance de plus: le petit Henri fait la joie de nos amis Hiêu et Tristan ! Nous avons eu le privilège d’être les premiers conviés à la maternité, et nous ne sommes pas venus les mains vides: un petit hérisson en peluche venant des Fleurs était accompagné d’un mobile au thème très marin avec 4 bateaux en origami réalisés dans les mêmes nuances de papiers .

Et pour rester dans cette ambiance très aérienne un aperçu d’une broche nuage réalisée dans du plastique fou:

Publicités

Magic plastic

Le week-end dernier nous étions donc à Tours et Nicole, la maman de Mr Poulet, a  exhumé pour moi quelques trésors de sa carrière d’instit, dont des feuilles de plastic dingue. Kézako? Il s’agit de feuilles de plastique très souples sur lesquelles on colorie aux crayons de couleurs, ou autres, le dessin de son choix. Ensuite on découpe selon la forme souhaitée avant de mettre au four pour 5-6 minutes. Après moults rétractions sous la chaleur du four, le motif redevient plat. Sous l’effet de la chaleur il a rétrécit et épaissit et est maintenant complètement rigide.

Ayant envie de broches je me suis dit que le plastic dingue serait tout à fait adapté pour en faire une à ma convenance. J’ai donc fait deux essais. Pour le 1er j’ai passé la feuille de plastic dingue dans l’imprimante à jet d’encre comme j’ai lu qu’il était possible de le faire, afin d’obtenir une broche au motif art déco.

Le dessin de base

Le résultat après cuisson

On est d’accord, ce n’est pas génial, la couleur a coulé, les traits ne sont pas très fins. Alors peut-être n’ai-je pas paramétré l’imprimante correctement, après coup j’ai lu qu’il fallait sélectionner « papier transparent » pour éviter ce résultat.

Pour le deuxième essai j’ai choisi de m’inspirer de l’oeuvre de Mondrian, en me cantonnant cette fois à l’utilisation de crayons de couleurs et de pastels. Et cette fois le résultat me convient tout à fait, parfait pour illuminer un gilet noir!